...

On est pas ROUx mais on a chacun nos MANIEs

L'une des plus belles routes du monde, mais pas seulement

Attention aujourd'hui il est prévu que la 205 "prenne cher" avec une montée à 2000m d'altitude et 150 km environ de lacets. Ensuite il sera question d'aller jusque Simeria, avec une ou deux étapes au cours du trajet.

Sur la Transfagarasan

Départ relativement tôt et première halte à Cuerta de Arges afin de faire le plein du bolide rouge. En effet, aujourd'hui nous aurons encore besoin de l'intégralité de ses modestes 60 chevaux. Après cela nous empruntons rapidement la Transfagarasan : elle traverse la plus haute chaîne de montagnes de Roumanie et est une des plus belles routes du monde avec ses 150 km de lacets situés à 2000m d'altitude. Au bout de quelques kilomètres, nous sommes passés sur le barrage Vidraru et avons donc logiquement longé le lac du même nom. Nous continuons à monter tout en s'arrêtant faire des pauses sur le bord de la route pour trois raisons : reposer la voiture, admirer les paysages splendides et saluer/admirer les autres 205 sur la même route. Ce fut de beaux moments. Après un tunnel au sommet, nous avons fait une pause pour se balader et aller voir le lac Béa. Encore une fois on se rend compte de la splendeur et l'immensité de cette chère Mère Nature...

Pause déjeuner

Nous avons ensuite redescendu et terminé la fameuse route Transfagarasan et pris la direction de la charmante ville de Sibiu. Nous pensions au départ se restaurer dans un restaurant typique avec une jolie cave voutée. Mais avec presque une heure d'attente et l'interrogation d'avoir ou non une table de six (nous nous étions retrouvés avec les ajolais), nous nous sommes donc rabattus sur un autre restaurant où nous aurons très bien mangé en tout cas. Après cela, nous avons pu digérer avec une petite marche dans la ville, où la place est mignonne. Il y avait même un orchestre de plein air qui jouait. En bref, ce fut une belle découverte tout simplement.

On se serait crus un instant dans l'Ouest américain

Nous avons choisi de faire un dernier détour avant de rejoindre le bivouac : le ravin rouge. C'est une réserve géologique qui offre des miniatures des grands canyons de l'Ouest américain avec ses pyramides et ses colonnes de roche rouge. Ce paysage étonnant a été sculpté par l'écoulement des eaux. Il fallait avoir des chaussures crantées au vu des difficultés éprouvées par certains pour prendre de la hauteur et admirer le beau panomara. En redescendant, nous avons joué au vortex avec d'autres équipages et des locaux.

Nous sommes arrivés au bivouac vers 20h30, où notre chère Peugeot a souffert encore un petit peu (cf anecdote). Puis les locaux avaient préparé une reconstitution historique des armées romaines et daxes, avec en prime les costumes authentiques et des démonstrations de combats. L'ambiance était de mise ! Puis les jeunes du village ont exécuté diverses danses traditionnelles, avec tous les raideurs les observant c'était un beau spectacle ! Et enfin, avant le repas offert, tout le monde s'est rassemblé et un bûcher a été allumé.

Anecdote du jour : le soir à Simeria (bivouac), un équipage avec un défaut à l'injection et l'équipe mécanique ont réquisitionné notre charmante voiture afin de tracter la 205 en panne et essayer de la démarrer (une pièce venait d'être changée mais cela ne fonctionnait pas plus). Et oui, cela peut servir un attache-remorque, et ce pour diverses raisons haha !

Baisers filants (comme les étoiles ce soir) - L'équipage l'Explor'Raid.
N'hésitez pas à consulter la galerie disponible en bas de page.

Commentaires postés(1)

Alicia15/08/2018

Les gars c est genial. J ai envie d y aller faire cette route. Et iui et m atache a une remorque. Felix j t embrasse fort!!!!

Ajouter un commentaire