...

HON GRIlle pas les feux rouges nous !

En route à la découverte de Budapest : une belle journée prolongée à la capitale Hongroise.

Reveil difficile ce matin, les étoiles ont filé tout comme les verres de bière roumaine.(Rassurez-vous, on a compté plus d'étoiles que de bières) Aujourd'hui, nous avons fait le choix de réaliser les 500 kilomètres séparant Simeria (ROUMANIE) à Budapest d'une seule traite pour ainsi profiter au maximum de la ville maîtresse de la Hongrie.

Budapest : ses monuments, le Danube et sa beauté historique

Nous voilà enfin arrivés à bon port, première étape de la journée, trouver une place de parking et étonnament ce fut chose aisée pour une ville de cette taille. Premier petit problème, impossible de prendre un ticket de parking avec l'horodateur, nous avons donc fait le tour des autres 205 qui y étaient garées et nous avons vu qu'ils n'avaient pas pris de ticket non plus. On croise les doigts pour ne pas avoir d'amende à notre retour. (Ou encore pire, le sabot)

Après un repas dégusté au bord du fleuve qui sépare la ville en deux, nous avons entamé une grande balade à travers les ruelles et les ponts qui jonchent la ville. On en a pris plein les yeux avec le parlement Hongrois qui borde le Danube : quelle architecture incroyable et surtout quelle taille ! Nous avons pu aussi admirer les nombreux bâtiments cultes de la ville tels que la Basilique Saint-Etienne de Pest ou encore Széchenyi Lanchid. Unanimes, c'est une ville où il y est agréable de passer du temps.

Budapest : ses bars, ses discothèques et sa beauté nocturne

Ce soir, nous n'irons pas au bivouac, nous avons choisi avec 5 autres équipages de louer un appartement le temps d'une nuit en plein centre de la capitale. Après avoir retrouvé la voiture avec un joli papier rouge qui nous attendait sur le parebrise, nous avons posé nos affaires dans l'une des 6 chambres et ces quelques 16 lits que proposait notre location. Quel bonheur de retrouver le confort d'un matelas !

Première destination de la soirée, un des nombreux bars en ruine que propose la ville. Ces derniers, détruits durant la dernière guerre, n'ont pas été reconstruits et offrent donc un charme incomparable. Ce dernier était en fait une sorte de mini ruelle fermée regroupant plusieurs bars et proposant une ambiance musicale et colorée qu'on avait encore jamais vu. Petit bémole, il y faisait très chaud et on sait tous que la chaleur ça donne soif... Pour éviter une surconsommation hâtive, nous nous sommes rendus dans un lieu prénommé "Fogas", c'est un bâtiment entier qui fait office de discothèque. Nous avons compté 26 salles différentes et toutes, avec un style musicale différent, ainsi qu'une dizaine de bars et une terrasse sur ciel ouvert. Tout ceci étant regroupé sur 3 étages, on ne vous dit même pas le nombre de fois où nous nous sommes perdus. Après un kebab tardif, nous sommes allés profiter (enfin) de nos lits et de nos douches biens chaudes.

Anecdote du jour : On dit quoi déjà ? Jamais deux sans une ? Au reveil, nous avons découvert une deuxième amende de stationnement, qui ornait notre si joli parebrise... Et pourtant nous avions vérifié la veille, le stationnement dans les rues était gratuit à partir de 18heures. (Nous sommes arrivés à 19h45) Malheureusement pour nous, dans cette rue c'était 20heures. Heureusement que l'on a pas grillé de feu rouge !

La bise et encore joyeux anniversaire à Alexandre (22 ans fêtés dignement à Budapest) - L'équipage l'Explor'Raid.
N'hésitez pas à consulter la galerie disponible en bas de page.


Galerie du jour :

Commentaires postés(1)

Brigitte16/08/2018

Quelle aventure. On vous envie. Profitez bien. Vos commentaires sont extras. Et les photos magnifiques. Quel accompagnement au voyage. A bientot bonne continuation🌞🌞🌞

Ajouter un commentaire