...

Un pays où l'on s'enGrèce (jours 10, 11 et 12)

Routes qui longent la mer, chaleur, nourriture plaisante et un patrimoine historique colossal

Une première journée calme (jour 10)

Nous sommes le lundi 6 août. Nous partons heureux car nous allons passer trois journées en Grèce, un pays qui nous attirait tous les trois. Mais avant de rejoindre la frontière, l'Albanie nous a réservé une bonne surprise, enfin surtout à notre titine : le col de Llogara. La montée aura été rude et parsemée d'épingles où il était parfois nécessaire de rétrograder en première. Et oui, elle n'est plus toute jeune notre voiture ! Il faut la ménager, les mécanos de l'organisation nous avait mis en garde. En plein coeur du parc national du même nom, le col passe au-travers de diverses montagnes se deversant dans la mer Adriatique, un joli spectacle assurément ! La descente aura été longue et nous nous sommes mis à longer la mer via des routes sinueuses.

Sous un soleil radieux et une chaleur que l'on aura même parfois trouvé étouffante. Mais bon, nous ne nous plaindrons pas plus que cela, avec de la pluie ce serait beaucoup moins agréabe. D'ailleurs pour l'instant nous avons vraiment de la chance avec le temps ! La destination de la journée était Saranda, une ville portuaire se situant à la fin de la riviera Albanaise (côte sauvage faite d'eaux turquoises et de plages s'étendant de Vlora à Saranda justement). Nous y avons mangé dans un petit restaurant au bord du port, c'était bon et la vue était au top !

Nous avons achevé la journée à Préveza, l'emplacement du bivouac. Nous étions excités de pouvoir cette fois-ci dormir au bord de la mer. Après enore une fois des lasagnes et un petit bain dans la mer, nous avons joué au célèbre jeu de cartes : le loup-garou, avec l'équipage 179 et deux équipages vosgiens, on aura bien rigolé, ce fut top ! Puis, le dernier souvenir a été le doux bruit des vagues, savouré sur un transat, matelas pour la nuit.

Athènes, une si belle ville chargée d'histoire (jour 11)

Cette journée sera indéniablement plus chargée que la précédente, il y a beaucoup de choses à voir. Partis de Préveza, nous avons roulé le matin sans trop de pauses; on sera notamment passés par le fameux pont du Péloponèse. Nous sommes arrivés à Corinthe aux alentours de midi, un timing parfait afin de se régaler de pitas, spécialité du pays. Deux pitas chacun plus tard, nous avons marché un peu dans la ville afin de faire digérer tout cela, l'expression "avoir les yeux plus gros que le ventre" prenant tout son sens. Puis, en repartant avec Athènes comme destination rentrée dans le gps, nous avons fait une halte pour admirer le canal de Corinthe, célèbre et offrant une belle vue en hauteur.

Nouvelle capitale cet après-midi : Athènes ! Et qui dit Athènes dit une flopée de monuments à découvrir. Nous avons de la chance car en tant qu'étudiants, les entrées sont gratuites, sinon le budget aurait été bien entamé, 20 euros ne serait-ce que pour l'Acropole. Nous avons commencé par le temple de Zeus connu aussi sous le nom de l'Olympiéion. Nous avons pu faire le tour des quinzes colonnes qui tiennent encore debout mais aussi admirer l'acropole d'où nous étions. La visite de cette magnifique capitale s'est prolongée avec l'ascension des quelques centaines de marches pour atteindre le graal à 156 mètres de haut. Nous avons pu profiter d'une vue panoramique à 360 degrès à couper le souffle, mais aussi, des vestiges de ces différents temples qui l'a composent. Une note de fraîcheur est venue clôre cette belle journée, nous avons profiter d'un petit cocktail et des lumières à la tombée de la nuit dans la petite ruelle de Kydathineon. Enfin, nous avons rejoint le bivouac non loin d'Athène et nous avons dormi sur le tarmac d'une piste de kart.

La Grèce du nord et ces deux trésors (jour 12)

La journée commence par un réveil bien matinal sous la rosée quotidienne, nous sommes partis le plus tôt possible afin de profiter au maximum de ce qui allait nous attendre. Après deux petites heures de routes, à notre grande surprise, nous sommes les premiers à fouler le sol du site archéologique de Delphes. Dans les pentes en devers et les multiples vestiges, la vue était aussi de toute beauté. Nous avons atteint rapidement le sommet des ruines et à notre grande surprise nous avons pu y découvrir les restes d'un stade, ancêtre des stades olympiques de nos jours. En route pour notre deuxième grande étape : les Météores. Les trois heures de routes suivantes ont été agrémentées d'une petite interlude à la statue du grand roi Leonidas. A mesure de l'approche des monastères perchés sur les piliers rocheux de plus de 300 mètres, nos yeux s'ouvraient de plus en plus pour profiter de ce spectacle magique. Pris par le temps et la fermeture rapide des monastères, nous n'avons malheureusement pas pu les visiter de l'intérieur. Nous avons quand même pris quelques beaux clichés que nous vous laissons admirer en bas de page.

Nous avons tranquillement terminé notre longue et belle journée en direction du bivouac organisé dans la ville de Grevena. Au menu, lasagnes pour changer un peu, on ne s'en lasse pas ! Enfin, nous avons pu partager quelques pas de danse avec les locaux ainsi que plus tard dans la nuit, le parking s'est transformé en boîte de nuit géante, quelle soirée ...

Triste petite anecdote de Grèce : On voulait tous les trois envoyer des cartes postales de ce beau pays, malheureusement aveuglés par la beauté, nous en avons oublié notre fil rouge. Ce n'est que partie remise !!

Adio ! - L'équipage l'Explor'Raid.
N'hésitez pas à consulter la galerie disponible en bas de page.


Galerie du jour :

Commentaires postés(0)

Ajouter un commentaire